Affichage des articles dans Notre aide aux pays

    C’est à RENNES que çà se passera, du 30 Mars au 17 Avril, à la Maison Internationale, 7 Quai Chateaubriand.

    Venez découvrir,  par l’image, la légende, l’origine, l’histoire du café.


    Partez à la découverte des clichés du caféier à l’ombre des arbres, puis ses fleurs qui deviennent des « cerises de café » vertes puis rougissantes qui arriveront en grains dans l’atelier du torréfacteur pour y être grillés et conditionnés pour la vente. Ces grains de café nous les retrouvons aussi chez l’habitant où ils sont torréfiés sur un brasero, broyés au pilon, dans un mortier. Cette mouture sera plongée dans l’eau bouillante d’une cruche, au long bec en terre pour y être infusée. Ce délicieux nectar aux saveurs étonnantes pour le palais, sera enfin servi.

    La « Cérémonie du Café » est un art de vivre emprunt de tradition et irremplaçable signe de bienvenue pour honorer l’invité étranger.

    L’Ethiopie berceau de l’humanité est aussi le berceau historique du café ou du « Bunna », ainsi nommé, c’est un merveilleux cadeau de l’Ethiopie au monde entier.

    Les derniers jours 15-16-17 Avril, vous êtes invités à déguster ce délicieux breuvage arrivé tout droit d’Addis-Abéba et en faire une provision pour une dégustation privée… Vous pourrez aussi vous laisser tenter par de magnifiques cabas-café, de notre « Fée Chantal ». Cabas confectionnés avec du grand talent, à partir d’emballages de café très divers. Et pourquoi pas repartir avec une photo exposée et qui vous aura fait un clin d’oeil. Elle pourra être retirée à la MIR ou plus tard près de Jeannette Ginguené.

    Un BON PLAN de sortie pendant les vacances ! Nous vous espérons nombreux. Invitez  votre famille, vos amis, vos collègues.

    A très bientôt !

     

    Cliquer ici  pour accéder au diaporama

    • Dans le dernier journal des ENFANTS AVANT TOUT, je vous faisais le compte-rendu de ma visite à l’orphelinat.  J’évoquais « un immense changement opéré depuis 2 ans »  et la probable fermeture du livre de Nyundo au cours du 1er semestre 2015.
    • Les dernières informations  confirment ce qui était attendu et donnent une vision plus précise de la vie à l’orphelinat.  Le 30 Décembre 2014 une petite cérémonie a été organisée par le Diocèse pour remercier « Maman » comme l’appelle les enfants.  Athanasie et le Personnel après de longues années de dévouement méritaient bien ces quelques moments et mots.
    • Actuellement, il y a 28 handicapés à l’orphelinat et 26 personnes y travaillent régulièrement, cela jusqu’en avril . Après des dizaines d’années de présence dans les lieux, il y a tant de choses à trier, à ranger, à archiver certainement aussi …  A cette date, normalement, l’hébergement et l’accueil des handicapés dans de bonnes conditions de vie auront été résolus grâce au travail d’une association.  L’association « Les Enfants Avant Tout » s’est engagé à poursuivre son aide jusqu’à cette date. Et nous nous tournons aussi vers l’Avenir !

    Athanasie m’a bien dit de ne pas oublier de vous dire que vous êtes et serez toujours dans ses pensées et son cœur et vous souhaite une « Bonne Année ».

     

    La pompe a été trouvée plus tôt que prévu. Pas besoin d’attendre l’arrivage de fin d’année (qui aurait aussi été plus cher). Elle a une poussée de 80 m et une aspiration de 8 m.

    L’abri a été refait et le couvercle changé. Le 25 novembre ma nous a annoncé la fin des travaux.

    Et voilà le résultat!

     

    cliquer ici pour accéder à la brochure de présentation du projet

     

    Le puits a été recreusé et  une buse supplémentaire a été installée. Le niveau de l’eau au fonds du puits atteint maintenant 1 m 70.

    le puits a été recreusé, les buses sont descendues plus profond

    transport de la buse supplémentaire

    mise en place de la buse

    reste à changer la pompe pour une plus puissante

     

     

     

     

    Eh bien notre voyage familial à Madagascar en août dernier a commencé et fini par un séjour à akany Avoko!

    Je n’y étais pas allée depuis 2008.

    Les difficultés augmentent et pourtant sur place il y a toujours du progrès.

    Mme Lalasoa, la directrice, arrive à trouver des financements pour des améliorations des batiments, des changements de pratique pour diminuer les dépenses d’eau ou de gaz, pour augmenter la part d’autofinancement du centre, des idées pour améliorer la formation des enfants et des jeunes qui lui sont confiés par le juge.

    Pourtant le quotidien est très difficile, le pays s’enfonce dans la pauvreté et le centre ne bénéficie d’aucun financement public…..

    Voici ce que nous avons vu:

    Le centre a réservé une petite maison poursuivre la lecture…