Affichage des articles dans Notre aide aux pays

    Akany Avoko

    Pour améliorer l’auto-suffisance du centre et pallier aux fluctuations des denrées de base, le centre sous la houlette de Lalasoa, a entrepris depuis 2 ans  de cultiver tout le terrain disponible.

    Ils viennent de mettre en place un nouveau mode de culture. Si eux c’est pour augmenter la surface cultivée, nous ça peut nous donner des idées pour les petits jardins.

    Les cultures sont luxuriantes. Le centre a été sélectionné pour être parmi ceux qui seront « la vitrine du jardin scolaire » à Antananarivo. C’est bien mérité!

    4 étages de culture

    Et ça pousse!

     

     

    systême d'arrosage

    Voici un extrait du dernier mail de Ma (vous remarquerez qu’elle fait les comptes  même pour le bassin à poissons!)

    « ………et voilà , vous fais parvenir les résultats des semences  de RENNES ( de Monique , Jacqueline, Marie, Maelle + sa mère et d’autre encore dont leurs noms m’ont échappée)

    A vous tous MERCI et grand MERCI et coucou à tous les amis ,

     

    2è récolte de poisson du bassin piscicole : on avait laissé 11 alevins  mi- janvier et on a récolté 31 poissons après 3 mois ( mi- Avril)  d’un poids total de 3,200Kgs ( poids moyen 100g),

    Pour le 3è essai , on a mis 42 alevins  et au verra encore les résultats après 3 mois

     

    Avec toutes mes affections et merveilleux souvenirs

    Je vous embrasse fort ,

    Ma »

    Avant sa venue en france Ma avait installé 10 alevins dans le bassin construit devant sa maison. A son retour les poissons s’étaient aclimatés. Ils ont pondu  et Ma a pêché les plus gros. ils ont terminé leur carrière à la cantine de la petite école! Sont restés dans le bassin 1 ancien et 10 petits nouveaux….. A suivre.

    La pêche

    Les poissons destinés à la petite école

     

    Fin novembre Ma est venue en Bretagne invitée par Amahoro dans le cadre des journées de la Solidarité Internationale de Rennes, accompagnée par Romul l’entraîneur sportif d’Ankerana.

    Avec la famille Reecht-Fanène nous nous sommes chargés de les héberger et de leur faire visiter la région.

    A Saint Malo

     

     

     

     

    A Cancale

     

     

     

    Une magnifique journée et de la joie!!!

     

     


    Ils ont aussi pu visiter une école, un poulailler bio, une bibliothèque de rue, des jardins familiaux, assister à des entraînements sportifs, participer à une table ronde avec des acteurs de la solidarité internationale.

    Visite du poulailler bio

    Table ronde organisée par la MIR à la Halle marthenot Rennes

     

     

    Un après midi a été consacré à la rencontre des bénévoles et sympathisants de EAT et le témoignage de Ma nous a fait prendre conscience de la réalité des difficultés quotidiennes des malgaches.

    INDE/NAGPUR

    Nous sommes le 9 mars !  Je vous passe les photos des enfants et des grands du « petit orphelinat »… Il nous reste 10 jours qui vont être intensifs vu le nombre de gens à rencontrer, le nombre de trucs à acheter pour le petit orphelinat.. Voici les photos des enfants prises ce jour 9 mars avec leurs mamans et quelques jeunes filles.

    Tendresse et retrouvailles devant les murs extérieurs repeints !On se retrouve et elles sont ravies et étonnées de nous revoir ! Nous ne vous avons pas oubliés.

    La petite dernière arrivée !                           Hema découvre les jeunes filles du « petit orphelinat


     

    Jusqu’alors le Centre était situé sur un terrain loué… Cela leur coûte environ 200 euros par mois ce qui est énorme. Grâce au don d’un terrain d’une personne décédée, les responsables indiens ont décidé de construire un nouveau centre qui sera à EUX ! Hyper bien situé, dans un quartier agréable avec un immense parc avec jeux devant, non loin des commerces et des écoles, le bâtiment prend forme ! Ils ont trouvé des donateurs indiens… Les Enfants Avant Tout ont aidé en mars en versant 1500 euros , ce qui permet de relancer le chantier… Chape, portes et fenêtres !

    Voici les photos que j’ai reçues

    Le bâtiment est sorti de terre mais les travaux étaient à l’arrêt faute de sous (photo de gauche)                                               Et là, grâce aux sous versés par les EAT, tout reprend