Affichage des articles marqués Nyundo

    Votre engagement, votre mobilisation pour dans les manifestations de EAT, votre parrainage de l’association permettent aux Enfants Avant Tout de développer ou de participer à des projets humanitaires.  La participation financière que vous nous permettez de transmettre à des effets positifs sur la vie des 24 Jeunes en situation de handicap à Gisenyi au Rwanda, à ces jeunes qui vivaient précédemment à l’orphelinat Noël de Nyundo.

    Le temps du repas est un moment attendu, ils découvrent des aliments qu’ils n’avaient jamais goûtés auparavant.

    Cet apport nutritif   contribue également à l’amélioration de leur état de santé général.

    Le bien-être ne consiste pas seulement à être bien nourri. Il y a tout un travail autour de l’autonomie, de l’insertion dans la communauté, de la préparation des repas et de la prise de confiance en soi. Aller au marché, choisir les aliments, approcher la compréhension du fonctionnement de la vie quotidienne : j’achète, je paye. …


    Monica, Oscar, Jean et …. en pleine action au marché.


    Dans un des lieux de vie, Grace, une jeune femme qui vivait également à Nyundo avant sa fermeture, suit une formation de cuisinière pour ensuite transmettre son savoir-faire aux jeunes de la maison.

    Si vous souhaitez d’informations supplémentaires, n’hésitez pas à nous contacter.

    Vous pouvez visiter également le site de PF .

     

    L’action des Enfants Avant Tout au Rwanda et plus précisément à Nyundo datait  de 1989.

    Depuis 2008, une association  anglaise « Point Foundation » intervenait près des jeunes en situation de handicap au sein de l’orphelinat, l’action engagée était principalement orientée vers l’éducatif, notamment par la prise en charge dans un centre spécialisé à Gisenyi.

    Les premiers échanges entre Les Enfants Avant tout et Point Foundation datent de 2012 et se sont développés depuis. Les deux associations ont un objectif commun : venir en aide aux enfants en situation de grand besoin.

    En raison de la non-possibilité de réunifier « les 24 jeunes en situation de handicap de l’ex orphelinat de Nyundo» dans les familles, Point Foundation a proposé aux autorités rwandaises la prise en charge de ces jeunes dans des maisons type SOS Villages d’Enfants.

    Il nous a semblé possible et positif de continuer à aider ces jeunes  dans leur nouvelle structure d’accueil.

    Le conseil d’administration des Enfants Avant Tout a validé l’idée d’un partenariat entre les deux associations, un partenariat basé sur le respect du caractère et  l’indépendance de chacune des associations, un partenariat pour une durée de 12 mois pour ce projet initié par nos partenaires.

    Nous finançons prioritairement la prise en charge alimentaire – comme nous le faisions lorsqu’ ils étaient au sein de l’orphelinat- et les soins médicamenteux  non pris en charge par les assurances. Notre participation représente 16% du financement total du projet.

    Remerciements

    Depuis de nombreuses années, vous,  parents  adoptifs et donateurs,  vous peut-être qui lisez ces lignes, à travers les parrainages adressés aux Enfants Avant Tout, avez  permis d’apporter une aide conséquente aux enfants de Nyundo.

    Je voudrai, au nom du bureau de l’association vous remercier sincèrement et vous inviter également à continuer à poursuivre votre aide pour cette nouvelle action au Rwanda. Les Enfants ont encore besoin de vous.

     

    Cliquer ici  pour accéder au diaporama

    • Dans le dernier journal des ENFANTS AVANT TOUT, je vous faisais le compte-rendu de ma visite à l’orphelinat.  J’évoquais « un immense changement opéré depuis 2 ans »  et la probable fermeture du livre de Nyundo au cours du 1er semestre 2015.
    • Les dernières informations  confirment ce qui était attendu et donnent une vision plus précise de la vie à l’orphelinat.  Le 30 Décembre 2014 une petite cérémonie a été organisée par le Diocèse pour remercier « Maman » comme l’appelle les enfants.  Athanasie et le Personnel après de longues années de dévouement méritaient bien ces quelques moments et mots.
    • Actuellement, il y a 28 handicapés à l’orphelinat et 26 personnes y travaillent régulièrement, cela jusqu’en avril . Après des dizaines d’années de présence dans les lieux, il y a tant de choses à trier, à ranger, à archiver certainement aussi …  A cette date, normalement, l’hébergement et l’accueil des handicapés dans de bonnes conditions de vie auront été résolus grâce au travail d’une association.  L’association « Les Enfants Avant Tout » s’est engagé à poursuivre son aide jusqu’à cette date. Et nous nous tournons aussi vers l’Avenir !

    Athanasie m’a bien dit de ne pas oublier de vous dire que vous êtes et serez toujours dans ses pensées et son cœur et vous souhaite une « Bonne Année ».

     

    L’orphelinat voit le jour en 1952, Créé par le premier évêque de Nyundo Monseigneur Aloïs Bigirumwami, dans des locaux inadaptés et éloignés du premier centre de soins. Une infirmière belge en assure la direction jusqu’en 1991.

    En 1964 l‘orphelinat Noël, tel que nous l’avons connu avant le génocide, est construit à Nyundo, à 10 km de Gisenyi. Les enfants sont transférés à Noël L 25 décembre 1966 (d’où le nom de Noël), ils sont 52.

    En une vingtaine d’années, (1966-1987), plusieurs centaines enfants sont accueillis par l’orphelinat. Ce sont des bébés orphelins de mère (quelquefois des deux parents) qui réintègrent leur famille vers l’âge de trois ans avec un suivi assuré.

    —————————————————————————————————————–

    Athanasie Nyirabagesera, présente à l’orphelinat depuis 1987, prend sa direction officielle en 1991.

    Et c’est en 1989 qu’Athanasie Nyirabagesera demande pour la première fois l’aide des « Enfants Avant Tout » pour subvenir aux besoins des 80 enfants dont elle a la charge.

    Depuis cette date de nombreuses actions sont menées par les EAT:

    -Présence d’une infirmière française bénévole jusqu’en 1994, aidant et formant le personnel rwandais (Sha, Valérie…).

    -Participation à de nombreux projets ponctuels (réfection des sanitaires, construction d’une classe gardienne…),

    -Prise en charge financière d’une importante partie de la maintenance quotidienne concernant la nourriture, les médicaments, le bois de chauffage, les frais de scolarisation de certains enfants, les salaires des infirmières Rwandaises…

    ————————————————————————————————————————C’est pendant cette période, fin des années 80 jusqu’en 94, que les adoptions au Rwanda ont été réalisées.

    —————————————————————————————————————–

    Avril 1994. Déclenchement du génocide qui fera entre 800 000 et 1 million de morts sur une population de 7 millions d’habitants……..

    Dès le début des massacres, de nombreuses menaces de mort sont dirigées contre les enfants de l’orphelinat. Les EAT, avec l’aide de diverses autorités, réussissent, dès la fin avril, à faire évacuer l’orphelinat à Goma, ville frontière Zaïroise, distante d’environ 20 kilomètres.

    Ils sont 350 à partir sans aucun bagage. Valérie, infirmière de l’association, est alors sur place.

    Mai-Août 1994. L‘orphelinat à Goma accueille 600 enfants. Choléra, dysenterie, malnutrition, font des ravages. Les EAT décident de recruter une infirmière supplémentaire et un médecin à Goma.

    Une somme importante est engagée à ce moment là par l’association. Une subvention exceptionnelle du ministère de la coopération aide à couvrir les frais occasionnés par l’exode à Goma.

    A la fin du mois d’août, Valérie, qui a pu retourner à Nyundo, nous annonce que l’orphelinat a été saccagé. Le Conseil Régional de Bretagne nous aide à financer la remise en état des anciens bâtiments et l’aménagement de nouveaux locaux contigus prêtés par l’état rwandais, (un ancien centre de formation professionnelle) pour accueillir les enfants orphelins du génocide.

    Le 19 septembre 1994, les enfants peuvent revenir à Nyundo, ils sont 600 enfants et 50 adultes. Tous les enfants évacués en avril ont été sauvés.

    Fin 1994, le Rwanda est un pays anéanti, plus aucune institution ne fonctionne, les adoptions sont bien sûr arrêtées. La mission des responsables de l’orphelinat est la réunification des familles, rapprochement des enfants « perdus » de leur famille proche ou élargie.

    De 1994 au début des années 2000, 956 enfants ont « été réunifiés ».

    —————————————————————————————————————–

    1997-1999. L‘orphelinat subit de nombreuses attaques perpétrées par des miliciens. Pas de morts mais pillage des stocks de vivres et abattage de tout le troupeau de vaches, (une fortune au Rwanda).

    Les EAT envoient de l’argent pour cimenter les fenêtres donnant sur l’extérieur et sécuriser les dortoirs de filles. Les EAT font aussi parvenir à Nyundo des médicaments et du lait infantile indispensable aux nombreux bébés, plus de 60 de moins de 2 ans, avec l’aide de la coopération française pour cet envoi,

    En 1999, Athanasie souhaite redémarrer un élevage de vaches. Plusieurs actions nous permettent de financer une partie de l’achat de ces vaches.

    En 2000, nous participons pour une part importante à l’achat d’un minibus.

    En 2001. Valérie va passer quelques jours à l’orphelinat. Elle financera des achats indispensables et l’installation des premiers fils à linge.

    Cette même année, l’état rwandais confie à l’orphelinat 20 enfants handicapés mentaux …qui sont toujours là aujourd’hui.

    En janvier 2002, Eruption du volcan Nyiragongo.

    Une action est mise en place et une aide exceptionnelle est envoyée pour financer les importantes dépenses dues à l’éruption : afflux de réfugiés à l’orphelinat, dégâts matériels…

    Un couple de médecins français passe quelques jours à l’orphelinat, consulte tous enfants et achète au nom des AET les matelas, toujours en place aujourd’hui, pour les lits des bébés.

    2003: Premier voyage d’une famille adoptive au Rwanda, l’accueil est extraordinaire, l’émotion palpable tout au long du séjour. C’est encore la survie et l’insécurité à Nyundo.

    L’armée reste présente auprès de l’orphelinat jusqu’en 2003.

    2004: Suite au voyage de l’année précédente, nous remplissons un container (high-cube) de 73 m3 de mille et mille choses indispensables qui partira au mois de juin pour Nyundo.

    2005: Installation des premiers panneaux solaires (eau chaude), achetés avec l’aide de l’association bretonne « Clair de lune » et transportés par le premier container.

    Avril 2006: Préparation et envoi du deuxième container qui contenait, en plus des grosses pièces, plus de 600 cartons.

    Novembre 2006: Une délégation EAT (voyage privé) se rend à Nyundo pour fêter le jubilé de l’orphelinat. La rupture des relations diplomatiques entre le Rwanda et la France intervient pendant ce séjour… Espoir avorté de reprise de l’adoption…

    Avril 2009: Envoi de deux palettes de lait 1° et 2° âge suite aux problèmes de lait bébé en Afrique.

    Novembre 2009: Montage de la deuxième installation de panneaux solaires …entre autres choses… Et reprise des relations diplomatiques franco-rwandaises.

    Année 2010. Les « Enfants Avant Tout » continuent à apporter leur aide financière mensuelle à l’orphelinat, accompagnée d’un budget exceptionnel qui pourvoit à certaines dépenses d’urgences.

    L’orphelinat héberge aujourd’hui 612 enfants. (Chiffres de décembre 2009)

    Depuis sa création, l’orphelinat a accueilli 3029 enfants.

    956 ont « été réunifiés » après le génocide.

    65 ont été adoptés.