Affichage des articles marqués centre d’accueil

    La directrice Mme Lalasoa avait pour projet de refaire les peintures du centre. Le conseil d’administration a approuvé le financement d’une partie des travaux et voilà: 2 bâtiments ont été repeints. le travail a été fait avec soin et cela redonne un air de gaîté au centre!

    Mme lalasoa (Nina) pose devant les 2 bâtiments repeints

    Sur cette photo on voit bien les petites citernes jaunes au pied de chaque bâtiment pour récupérer l’eau de pluie ( et économiser sur la facture d’eau)
    Et toujours les salades et les haricots qui poussent en sacs

    Christian et Jacqueline sont allés à Madagascar à titre privé , ils ont logé à Akany Avoko et nous ont rapporté des nouvelles. Sous la houlette de Mme Lalasoa le centre continue à améliorer son autofinancement (faire des économies et/ou générer des petits profits grâce au recyclage). La fabrication de boulettes de combustible a pris de l’importance. Le centre en utilise 40 par jour pour la cuisine et en vend 1000 par semaine. Les jeunes filles qui apprennent la couture fabriquent des poufs dont la structure est faite de bouteilles vides d’eau minérale et leur vente finance de l’écolage. Les jeunes sont associés à ces activités ce qui permet à certains d’apprendre un métier et à tous d’être sensibilisés à la protection de l’environnement et de leur lieu de vie. Pour diminuer la facture d’eau chaque bâtiment est équipé d’une petite citerne et pour avoir de l’eau pendant la saison sèche 3 grosses citernes de 1500 m3 sont en construction. Elles permettront de stocker l’eau collectée sur le toit du grand hangar prévu à côté, dont le toit devrait être équipé de panneaux solaires. Le centre reçoit beaucoup d’aides ponctuelles ( associations malgaches ou étrangères, ambassades….) mais reste précaire puisque non subventionné par l’état malgache qui pourtant reconnait leur compétence éducative et y place les enfants. L’aide régulière et pérenne versée par EAT pour l’achat du riz quotidien garde tout son sens.

    les petites citernes


    aide à la cuisine

    les grosses citernes


    Les boulettes de combustible

    Mme Lalasoa ( Nina) , directrice d’Akany Avoko Ambohidratrimo, vient de nous faire parvenir un rapport 2017.

    Celui ci retrace l’histoire du centre, son évolution récente ( transformation du centre de rééducation en alternative à la prison  en un centre pour enfants en danger), ses objectifs ( l’autonomie des jeunes et leur protection) et ses réalisations concrètes. Vous serez étonnés de leur créativité et de leur niveau de respect des personnes et  de l’environnement !

    Rapport intégral:

    En 1959, Antananarivo connut de sévères inondations et la communauté dut faire face à de graves problèmes sociaux. De nombreux délits tels que des vols furent commis. Les prisons étaient bondées. On y trouvait même des enfants mineurs.
    Une aide internationale fut mise en place pour faire face aux inondations avec pour responsables Sophie Van Welley des Pays-Bas et Elisabeth Dolder de la Suisse. Elles visitèrent certaines prisons et y découvrirent des mineurs emprisonnés. Elles souhaitèrent trouver une solution poursuivre la lecture…

    Akany Avoko avait reçu un don  de matelas, EAT a financé 22 lits superposés

     

    Nous venons de recevoir le rapport d’activité d’Akany Avoko situé à Ambohidratrimo: il vous permettra de prendre la mesure de tout ce qui est accompli  malgré la précarité de ce  centre qui ne reçoit aucune aide de l’état malgache.  Le centre a pour objectif de permettre aux enfants  de devenir autonomes. Le centre a aussi pour objectif d’améliorer son autosuffisance dans le respect de l’environnement.

    Bonne lecture:

     »

    RAPPORT D’ACTIVISTES Akany Avoko Ambohidratrimo.

     

    Introduction

    Le bilan de l’année 2016-2017 est très bon pour le Centre Akany Avoko Ambohidratrimo

     

    Les enfants

    Le Centre accueille aujourd’hui 150 enfants. Partout sur notre île, tous les travailleurs poursuivre la lecture…

     

    Le rehaussement du bâtiment « sécurité » ( poste gardiennage à l’entrée du centre) sont terminés.