Affichage des articles marqués centre d’accueil

    Vendredi dernier 26 mars, Nina (Madame Lalasoa la directrice) a envoyé un long mail destiné aux membres de EAT.
    Elle y décrit la situation à Madagascar. De nombreux malgaches ont perdu leur emploi et le centre ne cesse de recevoir de nouveaux enfants dont beaucoup ont été victimes de violences. Le centre est surpeuplé et compte actuellement 166 enfants. Il n’y a plus assez de lits et de matelas. De plus de nombreux parrains ont arrêté de soutenir leurs filleuls par manque d’argent. Les associations et donateurs européens ont moins de moyens, le centre n’a pas de réserves…
    Par ailleurs Madagascar fait face à un regain de contaminations par le Sars-Cov2. Aucun vaccin n’est disponible à Madagascar.
    Nina a donc décidé de reconfiner le centre jusqu’au 31 août 2021. EAT continuera à soutenir le centre à la mesure de ses moyens.
    La correspondance par mail permet aussi un soutien moral important car Nina nous a fait part en toute franchise du poids des responsabilités énormes qui pèsent sur elle.

    Ma nous a envoyé un appel à l’aide le 24 février
    « Il a plu à torrents depuis le début du mois de Février. Des pluies abondantes se sont abattues sur la capitale avec des grêlons dans certains quartiers. La pluie du 18 Février a dévasté les cultures suite au relâchement du mûr de la clôture côté SUD: le canal d’évacuation derrière la clôture a été bouché de toutes sortes de débris la force du courant d’eau a fait écrouler le mûr de la clôture d’une longueur de 25 m. D’emblée, les travaux ont débuté dès la levée du soleil , sans attendre à cause de la sécurité. Un travail collectif a été organisé avec les parents des élèves pour le ramassage des briques emportées par l’eau en passant à travers le portail (pourtant bien fermé) qui se trouvait grand ouvert désarticulé n’ayant pu résister au courant ».

    Les cultures ravagéesLe mur écroulé

    La mobilisation des parents d'élèves

    reconstruction

     

     

     

     

     

     

    La réfection du mur a coûté 250 €

    tout est nettoyé et les cultures sont déja en place

    Tout est nettoyé et les nouvelles cultures déja en place

    Les jeunes et leurs familles ont fêté Noël au centre laïc.

    L'équipe du centre: Ma, Arline, Noro et Sahondra

    Sarobidy (au centre) a eu son bac

    Les élèves qui ont eu leur brevet

    Les élèves qui ont le CEPE

    Après 3 mois de confinement et 3 mois de dé confinement progressif, les jeunes du centre laïc ont passé leurs examens.
    Les 6 candidats au CEPE sont reçus et sont admis au collège.
    Sur les 6 candidats au BEPC 5 sont reçus et 4 sont admis en seconde.
    Le centre a présenté une seule candidate au bac et nous n’avons pas encore les résultats.

    Pendant le confinement le centre a fourni aux familles des jeunes 660 kg de riz, 26 kg de légumineuses 2280 œufs , 95 litres d’huile, 177 barres de savon.

    Pour la rentrée 2020-2021 le centre va soutenir 48 jeunes ( 24 primaires et 24 secondaires). Cette rentrée scolaire a eu lieu le 26 octobre.

    élèves admis en 6ème


    élèves qui ont eu leur brevet et sont admis en seconde


    Distribution des fournitures scolaires


    Ma, Sahondra, Noro et Arline

    La fin de l’hiver arrive.
    Le nombre de contaminés diminue de jour en jour.
    Les enfants et les jeunes se préparent aux divers examens officiels: CEPE, Brevet, Bac et examens de passage pour les classes intermédiaires.
    Pendant les 5 mois de confinement Ma et son équipe ont continué leur distribution de vivres 2 fois par mois (riz , légumineuses, œufs , huile alimentaire, savon ) auprès des 20 familles dont les enfants sont pris en charge (alimentation et scolarité ) par le Centre.
    Avec les 75 € reliquat de la construction du barrage (reportés mais non utilisés pour la construction des aqueducs à Ankerana) Ma a acheté un thermomètre frontal pour sécuriser encore plus la distribution de vivres.

    Le centre Akany Avoko à Ambohidratrimo (AAA)est destiné aux filles mais quand elles arrivent avec des frères le centre accueille toute la fratrie et les garçons grandissent au centre.
    Lorsque ces enfants ont grandi ça devient compliqué pour le centre de gérer des jeunes filles et des jeunes garçons en un même lieu. C’est pourquoi Akany Avoko a décidé d’ouvrir un centre annexe, c’est le centre Bevalala (AAB) pour les garçons en danger ou orphelins.
    Ce centre accueille 21 garçons. Après les aménagements des dortoirs, il pourra accueillir jusqu’à 50 enfants.
    Les écoles sont proches du centre. Il y a aussi une université dans les environs. Ils pratiquent différentes sortes de sport pour l’éducation physique.
    Comme à Ambohidratrimo il y a un projet d’autosuffisance à Bevalala.
    « Travaux effectués :
    * Tous les murs, à l’intérieur, ont été peints, les portes et les fenêtres ont été renouvelées.
    *Le parquet a été remplacé.
    *Les salles de bain et les toilettes ont été aménagées.
    *La cuisine et la salle à manger ont été totalement renouvelées.
    *Grâce au conteneur venant d’Espagne « Asso Futuro Con Sonrisas », les garçons ont pu recevoir des draps et couvertures, des rideaux, des ustensiles de cuisine, des vêtements, des bicyclettes…
    *L’Association « Les Enfants Avant Tout » a offert de nouveaux lits super posées.
    *La Société Vitafoam a offert des nouveaux matelas en bonne qualité.
    *Le toit est recouvert de panneaux solaires, la dépense en électricité est à Zéro ariary.
    *Le puits a été nettoyé, ils ont eu deux citernes de 2,5m2, de la part de la Société Vitafoam, pour recueillir l’eau de pluie. La dépense en eau est aussi à Zéro ariary.
    *La citerne à BIOGAZ a été installée par le Ministère de l’Energie afin d’obtenir du GAZ METHANE pour la production de l’électricité et du gaz à partir du fumier. L’étable est déjà prête et on transférera une vache laitière de AAA à AAB.
    *Les garçons plantent des légumes.
    *Ils élèvent aussi des poules fermières.
    *Ils fabriquent et utilisent des charbons écologiques. L’utilisation du bois a beaucoup régressé.
    *AAB a reçu un fond de l’Ambassade de France afin d’acheter d’autres panneaux solaires. L’électricité sera vendue aux environs pour une source financière durable. On a enquêté aux alentours pour connaître le nombre de familles qui n’ont pas accès à l’électricité. La collaboration avec le Fokontany et la Commune est bonne »