Affichage des articles dans Actualités

    La directrice Mme Lalasoa avait pour projet de refaire les peintures du centre. Le conseil d’administration a approuvé le financement d’une partie des travaux et voilà: 2 bâtiments ont été repeints. le travail a été fait avec soin et cela redonne un air de gaîté au centre!

    Mme lalasoa (Nina) pose devant les 2 bâtiments repeints

    Sur cette photo on voit bien les petites citernes jaunes au pied de chaque bâtiment pour récupérer l’eau de pluie ( et économiser sur la facture d’eau)
    Et toujours les salades et les haricots qui poussent en sacs

    Fin mai 2017 l’eau potable arrivait depuis 2 captages jusqu’à un réservoir général (financement Carrousel et EAT). En octobre 2017 l’Association Intégrée au Développement de la Région d’Analamanga (A.I.D.E.R.A.) qui a les compétences techniques a pu installer 7 bornes fontaines grâce au soutien financier des associations ETM et Carrousel. Début 2018 EAT vient de financer l’installation des 3 dernières bornes fontaines et l’inauguration a eu lieu le 2 juin.

    Il est évident que l’accès à l’eau potable améliore l’état de santé des enfants et de tous les villageois mais aussi moins de temps perdu pour aller chercher l’eau insalubre dans les rizières permet d’avoir d’autres activités et la gestion collective des bornes fontaines initie des projets collectifs.
    Le 2 juin après les discours d’usage, tout le monde a dansé !

    Ma



    Président du Comité de l'eau


    Borne fontaine n°2


    plaque sur le réservoir

    le réservoir général


    Place à la danse

    Christian et jacqueline et leurs amis ont rendu visite à Ma et Arline. Ils sont allés au terrain maraîcher sur lequel se trouve la maison de Ma. J’avais demandé des nouvelles du bassin piscicole, Ma a tenu à le vider devant eux!
    Elle avait mis 50 alevins il y a quelques mois: ils ont récupéré 50 beaux Tilapias qui sont allés au frigo et vont faire le régal des enfants et aussi 110 alevins qui sont retournés à l’eau !

    le bassin avant vidage


    Le vidage


    La pesée des poissons


    Le jardin est toujours aussi bien tenu et les poules ont maintenant un enclos

    Là bas
    les données 2017 de la banque mondiale sont les suivantes:
    80% de la population tire ses revenus de l’agriculture
    en 2017 la production de riz a baissé de 20% ( phénomènes climatiques)
    le taux d’inflation a atteint 9% en décembre
    76.2% de la population est victime d’extrême pauvreté ( moins de 1,9USD / jour)
    1 enfant sur 5 de moins de 5 ans souffre de retard de croissance
    seulement 13% de la population a accès à l’électricité ( taux le plus bas de la planète)

    Ici
    Avec 20 € vous offrez l’écolage d’un enfant pour 1 an (en moyenne)
    Avec 50 € vous offrez les repas d’une journée pour 90 enfants
    Avec 10 € vous permettez l’achat de 2 litres d’huile + 4 kg de légumineuses+4 kg de riz (produits de première nécessité à Madagascar)
    Avec 10 € vous financez une tôle de 3 m ou un sac de ciment pour aider à la construction ou 4 m de tuyau pour acheminer l’eau potable

    Christian et Jacqueline sont allés à Madagascar à titre privé , ils ont logé à Akany Avoko et nous ont rapporté des nouvelles. Sous la houlette de Mme Lalasoa le centre continue à améliorer son autofinancement (faire des économies et/ou générer des petits profits grâce au recyclage). La fabrication de boulettes de combustible a pris de l’importance. Le centre en utilise 40 par jour pour la cuisine et en vend 1000 par semaine. Les jeunes filles qui apprennent la couture fabriquent des poufs dont la structure est faite de bouteilles vides d’eau minérale et leur vente finance de l’écolage. Les jeunes sont associés à ces activités ce qui permet à certains d’apprendre un métier et à tous d’être sensibilisés à la protection de l’environnement et de leur lieu de vie. Pour diminuer la facture d’eau chaque bâtiment est équipé d’une petite citerne et pour avoir de l’eau pendant la saison sèche 3 grosses citernes de 1500 m3 sont en construction. Elles permettront de stocker l’eau collectée sur le toit du grand hangar prévu à côté, dont le toit devrait être équipé de panneaux solaires. Le centre reçoit beaucoup d’aides ponctuelles ( associations malgaches ou étrangères, ambassades….) mais reste précaire puisque non subventionné par l’état malgache qui pourtant reconnait leur compétence éducative et y place les enfants. L’aide régulière et pérenne versée par EAT pour l’achat du riz quotidien garde tout son sens.

    les petites citernes


    aide à la cuisine

    les grosses citernes


    Les boulettes de combustible