Affichage des articles marqués vie quotidienne

    Là bas
    les données 2017 de la banque mondiale sont les suivantes:
    80% de la population tire ses revenus de l’agriculture
    en 2017 la production de riz a baissé de 20% ( phénomènes climatiques)
    le taux d’inflation a atteint 9% en décembre
    76.2% de la population est victime d’extrême pauvreté ( moins de 1,9USD / jour)
    1 enfant sur 5 de moins de 5 ans souffre de retard de croissance
    seulement 13% de la population a accès à l’électricité ( taux le plus bas de la planète)

    Ici
    Avec 20 € vous offrez l’écolage d’un enfant pour 1 an (en moyenne)
    Avec 50 € vous offrez les repas d’une journée pour 90 enfants
    Avec 10 € vous permettez l’achat de 2 litres d’huile + 4 kg de légumineuses+4 kg de riz (produits de première nécessité à Madagascar)
    Avec 10 € vous financez une tôle de 3 m ou un sac de ciment pour aider à la construction ou 4 m de tuyau pour acheminer l’eau potable

    Nous venons de recevoir le rapport d’activité d’Akany Avoko situé à Ambohidratrimo: il vous permettra de prendre la mesure de tout ce qui est accompli  malgré la précarité de ce  centre qui ne reçoit aucune aide de l’état malgache.  Le centre a pour objectif de permettre aux enfants  de devenir autonomes. Le centre a aussi pour objectif d’améliorer son autosuffisance dans le respect de l’environnement.

    Bonne lecture:

     »

    RAPPORT D’ACTIVISTES Akany Avoko Ambohidratrimo.

     

    Introduction

    Le bilan de l’année 2016-2017 est très bon pour le Centre Akany Avoko Ambohidratrimo

     

    Les enfants

    Le Centre accueille aujourd’hui 150 enfants. Partout sur notre île, tous les travailleurs poursuivre la lecture…

    Compte tenu de la pénurie d’aliment pour les poules , Ma a démarré un essai de métissage de races (race améliorée + race locale) pour obtenir des poules plus rustiques, moins exigeantes en terme d’alimentation.

    Un petit poulailler a été construit en février 2016  abritant  8 poules et 2 coqs avec pour objectif de voir le coût d’alimentation et la rentabilité en ooeufs et en chair.

    Le poulailler installé du côté nord , près du portail,  a ensuite abrité 20 volailles.

    Fin juillet le terrain a été cambriolé et une partie des volailles a été volée…

    Ma a recruté un gardien de nuit (en plus du couple actuel qui assure les travaux du potager et 2 rondes de nuit).

    EAT a financé la réhabilitation de la cloture (renforcement du mur sur lequel s’appuie le poulailler par des plaques métalliques, rehaussement du mur de 30 cm et enduit )

    le petit poulailler

    plaque pour renforcer le mur

    Ma nous a fait part des conclusions de son étude : pour pallier au manque d’électricité (délestages de jour comme de nuit) elle s’oriente vers des panneaux solaires. Cela permettra de stabiliser la production d’œufs (besoin de 4 h par jour), de pouvoir utiliser le matériel informatique, de diminuer la facture d’électricité et surtout de sécuriser le terrain (éclairage de la maison du gardien et de la clôture). Après validation technique par un membre EAT Rennes, l’association a pris en charge le financement des panneaux solaires, d’un régulateur, de batteries, d’un convertisseur et de leur installation. Les travaux ont commencé début novembre et ça avance vite.


    Les enfants adoptés tardent à bien décoder les émotions des autres
    …Mais nous pouvons les aider à faire mieux.

    Tarullo, A. R., A. Youssef, et al. (2016). Emotion understanding, parent mental state language, and behavior problems in internationally adopted children. » Development and Psychopathology 28(2): 371-383.

    Résultats intéressants dans cette étude bostonienne réalisée dans un département de psychologie et des sciences du cerveau avec quelques enfants adoptés à l’international avant l’âge de 18 mois.

    Le fait de pouvoir forger l’état d’esprit des enfants sur les émotions à 3 ans, avec l’aide de photographies, de visages en tissus, de figurines ou de marionnettes est directement relié à leur capacité de pouvoir deviner les émotions des autres vers l’âge de 5 ans et demi, à la maternelle par exemple.

    Autrement dit, ce dont on se doutait, fonctionne dans la réalité.

    Un parent adoptif qui poursuivre la lecture…

    Votre engagement, votre mobilisation pour dans les manifestations de EAT, votre parrainage de l’association permettent aux Enfants Avant Tout de développer ou de participer à des projets humanitaires.  La participation financière que vous nous permettez de transmettre à des effets positifs sur la vie des 24 Jeunes en situation de handicap à Gisenyi au Rwanda, à ces jeunes qui vivaient précédemment à l’orphelinat Noël de Nyundo.

    Le temps du repas est un moment attendu, ils découvrent des aliments qu’ils n’avaient jamais goûtés auparavant.

    Cet apport nutritif   contribue également à l’amélioration de leur état de santé général.

    Le bien-être ne consiste pas seulement à être bien nourri. Il y a tout un travail autour de l’autonomie, de l’insertion dans la communauté, de la préparation des repas et de la prise de confiance en soi. Aller au marché, choisir les aliments, approcher la compréhension du fonctionnement de la vie quotidienne : j’achète, je paye. …


    Monica, Oscar, Jean et …. en pleine action au marché.


    Dans un des lieux de vie, Grace, une jeune femme qui vivait également à Nyundo avant sa fermeture, suit une formation de cuisinière pour ensuite transmettre son savoir-faire aux jeunes de la maison.

    Si vous souhaitez d’informations supplémentaires, n’hésitez pas à nous contacter.

    Vous pouvez visiter également le site de PF .