Affichage des articles dans Présentation des structures

    quelques photos repas de Noël (groupe et repas), les enfants avant une journée récréative à leur école et aussi  en partance avec le triporteur

    dsc05586Cette institution, née en 1996 s’appelle « Timoun se lespwa », (l’enfant c’est l’espoir), elle se trouve aujourd’hui près de Leogane à trente Kms de Port au Prince. Elle est dirigée par frère Jean Cefenor Louisimond, frère rédemptoriste, et les enfants qui y sont hébergés sont tous des garçons orphelins de père ou de mère ou dont les parents ne s’occupent pas par manque de moyens. Ces enfants sont recueillis au sein de l’institution afin de leur donner une éducation, un repas et leur permettre d’aller à l’école pour les plus jeunes et apprendre un métier pour les plus âgés.

    L’institution a à plusieurs reprises déménagé, notamment pour des raisons d’insécurité au moment du renversement du président Aristide.

    Les locaux actuels sont exigus, sans confort, des petites chambres ou s’entassent les lits superposés et où les enfants dorment deux par lit. Une douche pour trente et un, si on peut appeler, ce drap tendu entre deux arbres une douche.

    Louisimond, le responsable a acheté avec un don local, en 2003, un terrain se situant dans la campagne pres de Leogane.

    Apres avoir fait un emprunt auprès de la congrégation dont il fait partit, il a commencé d’y faire bâtir un bâtiment qui même s’il n’est pas immense permettra de donner plus de confort aux enfants, de plus, les deux hectares de terrain attenant a la construction permettent d’envisager un avenir pour certains de ces enfants, des arbres fruitiers ont été plantés et cet espace est tellement important pour leur épanouissement.

    Aujourd’hui ce bâtiment reste inachevé, le financement est difficile à trouver pour terminer cette construction. L’association « les enfants avant tout » peut participer mais en aucun cas prendre en charge la totalité du financement, de plus d’autres projets sont en cours d’en d’autres pays et l’association doit aussi les assumer…

    Coordination avec « les enfants avant tout »

    Le budget alloué de l’association pour l’action Haïti est de 17900 euros en 2009, cette somme s’est vue augmenté au fil des années du fait des besoins de l’institution (14000 en 2007, 17000 en 2008).

    Le budget est distribué sous forme de virements, tous les deux mois, pour la maintenance (1400€), ainsi qu’à différente période de l’année, Noël, rentrée des classes, loyer ainsi que lors d’événements exceptionnels (aménagements, cyclone, inondations, etc…). Nous informons frere Louisimond de la transaction et lui nous renvoi un message avec le montant en dollars US dès la présence du virement sur son compte.

    Dès le début de l’action en Haïti, nous avons très rapidement pu communiquer par mail, en effet, frere Louisimond qui rentre à la congrégation le soir peut a ce moment là utiliser les ordinateurs en libre service pour ses échanges. Internet nous permet de réagir très vite en cas de nécessité financière.