Affichage des articles dans Notre aide aux pays

    Là bas
    les données 2017 de la banque mondiale sont les suivantes:
    80% de la population tire ses revenus de l’agriculture
    en 2017 la production de riz a baissé de 20% ( phénomènes climatiques)
    le taux d’inflation a atteint 9% en décembre
    76.2% de la population est victime d’extrême pauvreté ( moins de 1,9USD / jour)
    1 enfant sur 5 de moins de 5 ans souffre de retard de croissance
    seulement 13% de la population a accès à l’électricité ( taux le plus bas de la planète)

    Ici
    Avec 20 € vous offrez l’écolage d’un enfant pour 1 an (en moyenne)
    Avec 50 € vous offrez les repas d’une journée pour 90 enfants
    Avec 10 € vous permettez l’achat de 2 litres d’huile + 4 kg de légumineuses+4 kg de riz (produits de première nécessité à Madagascar)
    Avec 10 € vous financez une tôle de 3 m ou un sac de ciment pour aider à la construction ou 4 m de tuyau pour acheminer l’eau potable

    Christian et Jacqueline sont allés à Madagascar à titre privé , ils ont logé à Akany Avoko et nous ont rapporté des nouvelles. Sous la houlette de Mme Lalasoa le centre continue à améliorer son autofinancement (faire des économies et/ou générer des petits profits grâce au recyclage). La fabrication de boulettes de combustible a pris de l’importance. Le centre en utilise 40 par jour pour la cuisine et en vend 1000 par semaine. Les jeunes filles qui apprennent la couture fabriquent des poufs dont la structure est faite de bouteilles vides d’eau minérale et leur vente finance de l’écolage. Les jeunes sont associés à ces activités ce qui permet à certains d’apprendre un métier et à tous d’être sensibilisés à la protection de l’environnement et de leur lieu de vie. Pour diminuer la facture d’eau chaque bâtiment est équipé d’une petite citerne et pour avoir de l’eau pendant la saison sèche 3 grosses citernes de 1500 m3 sont en construction. Elles permettront de stocker l’eau collectée sur le toit du grand hangar prévu à côté, dont le toit devrait être équipé de panneaux solaires. Le centre reçoit beaucoup d’aides ponctuelles ( associations malgaches ou étrangères, ambassades….) mais reste précaire puisque non subventionné par l’état malgache qui pourtant reconnait leur compétence éducative et y place les enfants. L’aide régulière et pérenne versée par EAT pour l’achat du riz quotidien garde tout son sens.

    les petites citernes


    aide à la cuisine

    les grosses citernes


    Les boulettes de combustible

    Dimanche 4 mars

    Les pluies qui ont commencé vers 18 heures ont déclenché des inondations à partir de la rivière Sebeya dans  les secteurs de Kanama, Rugerero, Mahoko et Nyundo .

    Si de nombreuses maisons ont été détruites, on ne déplore que trois blessés. La mobilisation est importante pour venir en aide aux habitants qui outre leur maison ont perdu des cultures et du bétail. Les autorités évoquaient 1000 personnes à héberger d’urgence.

    Le Centre Scolaire Noël qui se trouve en bordure de la route qui longe la rivière Sébaya – du côté opposé à la rivière – a vu les cours, les classes, la bibliothèque … envahies par les eaux et une couche de boue. Un mur d’enceinte de l’école n’a pas résisté à la poussée des eaux.

    La maison d’Athanasie située dans cette zone, sur un terrain un peu élevé n’a pas eu à souffrir des inondations.

    L’école d’Arts de Nyundo qui se trouve côté rivière a été également touchée.

    Les travaux de nettoyage ont déjà commencé au Centre Scolaire. Tout le Personnel – Enseignants, Secrétaire, Gardiens  … – tentent de récupérer le maximum de livres et de matériel scolaire . Espérons que le soleil va vite revenir pour permettre un séchage rapide.

    Les élèves sont « en vacances forcées » pendant la durée nécessaire pour de bonnes conditions d’accueil.

    Des photos en cliquant sur ce lien.

     

    Maintien des liens familiaux,

    Socialisation dans la communauté

    Il y a quelques jours, Akayezu et Gonga   qui vivent dans le programme Community Based Living, à Gisenyi sont allés visiter Gasigwa (Théo) chez lui à KANEBWE – le village communautaire des jeunes qui vivaient à l’orphelinat de Nyundo .

    Profiter des choses simples que la plupart d’entre nous tiennent pour acquises.

    Le Rwanda est un pays volcanique. Les eaux chaudes du lac Kiwu ont des vertus thérapeutiques – renforcement musculaires et détente au programme.

    De petits actes certes mais qui procurent tant de sourires et de joie.

    Merci à vous tous d’aider les Enfants Avant Tout dans leurs actions.

    Cliquez ICI  pour accéder à l’album.

    Mme Lalasoa ( Nina) , directrice d’Akany Avoko Ambohidratrimo, vient de nous faire parvenir un rapport 2017.

    Celui ci retrace l’histoire du centre, son évolution récente ( transformation du centre de rééducation en alternative à la prison  en un centre pour enfants en danger), ses objectifs ( l’autonomie des jeunes et leur protection) et ses réalisations concrètes. Vous serez étonnés de leur créativité et de leur niveau de respect des personnes et  de l’environnement !

    Rapport intégral:

    En 1959, Antananarivo connut de sévères inondations et la communauté dut faire face à de graves problèmes sociaux. De nombreux délits tels que des vols furent commis. Les prisons étaient bondées. On y trouvait même des enfants mineurs.
    Une aide internationale fut mise en place pour faire face aux inondations avec pour responsables Sophie Van Welley des Pays-Bas et Elisabeth Dolder de la Suisse. Elles visitèrent certaines prisons et y découvrirent des mineurs emprisonnés. Elles souhaitèrent trouver une solution poursuivre la lecture…

    Les voeux de Ma