Pressentant le risque de son départ d’Akany Avoko Madame lalasoa/Nina aidée par une association australienne a fondé une ONG avec son frère début 2021.

    Ses statuts ont été déposés en mars 2021 : AAU (Aide Aux Universitaires) dont nous avons ensuite reçu tous les papiers (déclaration, agrément, statuts, règlement intérieur, composition du CA).

    Nina  pense qu’elle va se développer car la situation des malgaches est de pire en pire.

    Cette ONG a déjà aidé 9 étudiants en 2021.

    A partir de juillet AAU a accueilli 6 jeunes rejetés d’Akany Avoko qui sont venus se rajouter aux 9 aidés en 2021.

    Une étudiante est partie pour se marier, restent 14 dont 2 sont soutenus par Sesaam et 1 parrainée.

    Nina a sollicité le soutien de EAT pour les 11 restants. Pour ces jeunes, il faut régler les droits d’inscription puis l’écolage mensuel et pour certains le loyer, la nourriture et les frais de taxi be (taxi brousse) pour aller en cours. Un modèle de la convention signée avec eux et leur famille nous a été transmis. Le budget pour ce second semestre est de 2600 € (si on compte 1€ pour 4000 Ariary en moyenne). Les jeunes sont en école privée car le public est en grève, ne prend pas en charge les bacheliers 2021 et les frais sont semble-t-il identiques.

    Le Conseil d’Administration a donné son accord pour que la somme prévue pour Akany Avoko en septembre et décembre soit allouée au projet AAU. Un premier versement a été fait fin septembre pour la rentrée étudiante.

    Pour les jeunes du centre laïc les résultats aux examens sont satisfaisants : CEPE et entrée au collège des 5 candidats, mention assez bien pour la seule candidate au bac, aucun candidat au brevet, pour les autres on a un taux de passage aux classes supérieures de 77%.

    Pour la rentrée scolaire 2022/2023 le centre soutient 50 jeunes. C’était le maximum envisagé lors de la création du centre.

    EAT est le seul soutien du centre.

    nouveaux collégiens

    Cette rentrée s’est bien déroulée et l’hiver se termine. La réouverture de la cantine qui offre 3 repas par jour a été accueillie avec joie après les 45 jours de vacances !

    Arline, Sahondra et Noro les collègues de Ma

    Interaide soutenu par l’Agence Française de Développement a signé une convention avec la commune de Sadabe et va mettre en place un service unique de l’eau.

    Nous ne pouvons pas développer notre projet initial, ce serait un doublon.

    Nous pouvons être rassurés pour les villages qui seront petit à petit intégrés au service de l’eau communal.

    Nous pouvons aussi être fiers d’avoir participé à la réalisation de plusieurs réseaux d’eau potable, d’aqueducs/barrages  et au déclenchement d’un audit qui servira de base à Interaide pour les villages qui s’étaient adressés à Aidera.

    Les responsables des églises protestantes de Madagascar ont, pour des raisons de querelles internes, décidé de ne pas renouveler le contrat de Madame Lalasoa qui se terminait le 31 décembre 2021. Il en a été de même pour 12 directeurs et directrices de centres. Ils ne nous ont ni consultés ni informés de cette décision.  Bien que grâce au travail de madame Lalasoa le centre soit reconnu pour son excellence, ils ont confirmé leur décision en avril et Madame Lalasoa est partie du centre à la fin du mois de juin. Un audit financier du centre a été réalisé et elle nous l’a transmis ce qui nous a permis de connaitre le nom des autres associations françaises qui soutenaient le centre et nous avons pu échanger et travailler ensemble.

    Nous avons toutes les raisons de ne pas faire confiance à la nouvelle directrice… Celle-ci a annoncé vouloir réduire le nombre de jeunes aidés (ceux qui ont encore un peu de famille, les handicapés dont le centre payait la prise en charge en centre spécialisé etc…) voire diminuer les activités d’auto financement (commandes Unicef etc …). En effet des jeunes ont déjà quitté le centre.

    Les versements de septembre et décembre ont été suspendus et le Conseil d’Administration a validé cette suspension. D’autres associations avec qui nous avons travaillé tout l’été ont fait de même (ASM35, Sesaam), d’autres se posent la question d’une aide matérielle sans transfert financier (apporter du riz, des vêtements etc…).

    Plusieurs voyageurs ont accepté de transporter de l’insuline depuis le début de cette année. Les envois ont eu lieu en mars, juillet et septembre. Actuellement le prochain transport est prévu en février 2023.
    Madagascar se préparant à une 4ème vague Covid et les diabétiques étant une population à haut risque de formes graves , le dernier envoi contenant aussi des masques à oxygène.
    La collecte et la mise en relation avec des voyageurs de confiance demeurent essentielles.