Le comité des droits de l’enfant examine le rapport de l’Ethiopie - 22 mai 2015 -

    Cliquer Ici pour le  lien d’accès à l’article

    Les villageois d’Ankerana se sont beaucoup impliqués lors de la réhabitlitation de leur terrain de foot, de la construction de leur terrain de basket/voley puis la réhabilitation de l’école (projets Amahoro 2013 et 2014). Ils ont participé aux animations sportives, des animateurs sportifs se sont formés et ils ont pris des initiatives. A Noel  dernier, fiers de leurs équipements ils ont organisé un tournoi auquel ont participé 22 équipes.

    Pour 2015 ils ont souhaité rénover leur salle communautaire ( au rez de chaussée une grande salle à louer pour les fêtes ou les mariages, à l’étage un local pour les équipements sportifs, une bibliothèque pour les écoliers et un petit bureau). Amahoro dont c’est le dernier projet à Madagascar gère ce projet et EAT a décidé de s’associer financièrement cette fois à ce projet qui permettra aux habitants de ce village isolé d’accéder à plus d’autonomie.

    Les matériaux ont été achetés. le bâtiment a été démoli le 25 avril.

    Ma qui est notre fidèle interlocutrice et le pilote sur place nous a envoyé des photos.

     

     

    Les fondations doivent commencer le 5 mai.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A suivre ….

    L’agrément officiel d’Akany avoko a été légalisé le 1 mars 1964. Du 4 mars 2014 au 1 mars 2015 le centre a  célébré sa cinquantième année d’existence. Plusieurs évènements ont été organisés au cours de l’année  dont l’objectif était de collecter des fonds.

    En novembre dernier   un centre de rééducation a été fermé par l’état malgache et le juge des enfants a placé 17 filles de ce centre à akany avoko.

    Depuis le 15 décembre Madagascar a subi de grosses intempéries: tempète Chedza puis pluies diluviennes qui ont entrainé une rupture de digue, des glissements de terrain et des  innondations dans les bas quartiers de Tana.

    En mars 2015 plus de 65000 sinistrés campaient sur les berges des rizières dans l’indifférence quasi générale…

    Une bonne partie des jeunes pousses de riz a pourri et les cultures de légumes ont été ravagées.  Les prix ont déja commencé à augmenter rendant la vie quotidienne encore plus difficile.

    Le juge des enfants a placé  quelques  enfants de plus  à akany avoko: le centre accueille maintenant 165 enfants ce qui dépasse sa capacité d’accueil  (elle est d’environ 120).

    EAT aimmédiatementenvoyé une aide d’urgence au centre. Mme Lalasoa (la Directrice) a voulu partager avec nous  de magnifiques photos prises par un photographe de passage au centre:

     

     

    Après la tempete Chedza qui a traversé Madagascar d’est en ouest et fait 120 000 sinistrés  (surtout sur la côte est et à Tananarive) les malgaches ont eu à faire face à des pluies diluviennes.

    4 communes du sud de Tana ont été victimes d’inondations suite à la rupture de la digue sud du fleuve Sisaony qui traverse la capitale.

    Des habitants côté nord-est  ont été déplacés à cause des risques  d’ éboulements de terre et de rochers.

    Les victimes campent tant bien que mal aux abords de Tana dans l’indifférence assez générale: peu d’articles dans la presse internationale et quant au gouvernement malgache met en cause les constructions illégales (au dire des malgaches ce sont environ 80% des habitations qui sont dans ce cas)

    90 % des rizières autour de tana ont été plusieurs jours sous l’eau et les graines ont pourri. La prochaine récolte sera insuffisante et Madagascar devra importer plus de riz. Sans autre explication  que la probable spéculation, le prix du riz est déja en train d’augmenter…..

    Au sud sévit  depuis 6 mois une grande sécheresse, le PAM (Programme Alimentaire Mondial)  alerte sur les risques de famine.

    Malgré les coupures de courant  (jusqu’à 6 heures de délestage par jour) Ma  nous a régulièrement tenus au courant de la situation.

    La petite école d’Analamahitsy n’a pas subi de dommages et après plusieurs jours sans pluie les légumes du terrain sont repartis de plus belle.

    Par contre nous nous inquiétons pour Arline qui est hospitalisée.

     

     

    Pour cette nouvelle action, un doublon était proposé : une braderie ( 1° édition)
    et pour la 5° année le repas soleil (vente à emporter)
    . … une braderie plutôt bien fréquentée …
    … une vente à emporter qui explose cette année avec plus de 240 repas de vendus !
    Merci pour ce joli succès. + de photos